Qui suis-je?

Titulaire d’un doctorat ès Sciences de la société délivré par l’Université de Genève, mention Socioéconomie, je me suis spécialisé en sociologie du travail et des entreprises. Ma thèse est intitulée: «La redéfinition des normes temporelles de travail. Tensions, négociations et compromis autour du temps de travail dans la grande distribution suisse» (sous la co-direction des prof. Jean-Michel Bonvin et Roland Pfefferkorn).
 
Dans mon parcours, j’ai effectué plusieurs enquêtes sur les restructurations, les conditions de travail et les mobilisations collectives dans les secteurs public (La Poste) et privé (industrie des machines-outils, entreprises aéroportuaires, banques et grande distribution). Je connais également les centres d’appels et l’administration cantonale vaudoise pour y avoir travaillé respectivement trois et un ans. 
 
À ce jour, je travaille comme post-doctorant à l’Institut de sociologie de l’Université de Neuchâtel et à l’Institut de recherches sociologiques (IRS) de l’Université de Genève. Mes recherches actuelles portent sur la régulation marchande de l’hôtellerie suisse (depuis l’arrivée des plateformes digitales) et sur les travailleurs du numérique (gig workers). En parallèle, je mène également une étude sur l’enregistrement du temps de travail dans plusieurs entreprises suisses sur mandat du Secrétariat d’État à l’économie (SECO).
 
J’ai également obtenu la qualification Maître de conférences (MCF) pour la section 19 (sociologie, démographie) par le Conseil national des universités (CNU) en France.